Mail de nouvelles du 6 aout 2020

☕ Nouvelles du Café Alto Puruz – livraison reportée

Chers consommateurs du café Alto Puruz,

Nous travaillons activement avec les producteurs pour rassembler le café et le ramener en France : ça avance !
Mais à cause des mesures sanitaires en France et au Pérou, nous ne pourrons pas assurer la livraison pour le mois de septembre, elle est repoussée à une date ultérieure.
Dès que nous aurons des informations claires sur la date d’arrivée du café en France, nous vous tiendrons informés.
En attendant, voici des nouvelles du Pérou.
N’hésitez pas à transmettre ce mail largement dans vos associations et auprès de vos consommateurs !
Les producteurs ont eu des difficultés :
Dès le mois de mai, avec la météo humide, impossible de sécher le café complètement au champ. Et avec le confinement, l’entreprise de séchage qu’ils utilisaient habituellement était fermée. Et de toutes façons le transport de marchandises était interdit et il était impossible de transporter le café jusque cet atelier !
Il a fallu attendre le déconfinement partiel de juillet pour débloquer cette situation.
PHOTO-2020-07-15-18-12-43 
Utilisation d’un terrain de foot à Villa Rica pour sécher le café lors d’une éclaircie. Malheureusement ça ne marche pas lorsqu’il pleut !
Une pièce de la balance s’est cassée, jusqu’à aujourd’hui il leur est impossible de se procurer la pièce de rechange. Ils ont  faire un accord avec l’entreprise de pelage du café pour faire la pesée, moyennant des transports de sacs depuis leur lieu de stockage et celui de cette entreprise.
La circulation vers la ville de La Merced, où se trouve la banque, a longtemps été coupée : il était certaines semaines impossible d’aller retirer l’argent permettant de payer les producteurs, et les frais de transport, séchage et autres. C’est là aussi en juillet que la situation a pu enfin se débloquer.
Même la communication entre les producteurs était devenue compliquée : dans cette vallée il n’y a aucun réseau de téléphone, lorsque la circulation a été interdite, il était impossible de communiquer, et notamment impossible de savoir combien de kilos de café chacun avait récolté !
Mais comme vous le comprenez, les choses avancent quand même.
Nous en sommes actuellement à 4 150 kg de café « pergamino », avec écorce, stockés dans le local de l’association. Il en manque encore pour arriver aux 7 500 kg qui nous permettrons d’obtenir après pelage, 5 000 kg de café « vert » et 4 000 kg de café torréfié.
Leur assemblée générale qui s’est tenue aujourd’hui mardi 4 août, a permis le renouvellement du bureau. Roder SAMANIEGO a été élu président et succède donc à Silvia. Roder est un jeune de 28 ans, actuellement très impliqué dans la campagne de café.
2dd0f086-1b6e-496a-993a-7605e7db12ab
Assemblée générale avec la participation de Silvia par téléphone, qui s’est tenue dans des conditions un peu particulières à Villa Rica.
Ce changement de présidence était nécessaire : le café ne peut pas être transporté au Pérou sans la signature, en personne, du responsable légal. Silvia étant bloquée en France, les producteurs espèrent de cette manière débloquer la situation administrative et permettre l’export.
C’est aussi une chance pour l’association d’avoir une nouvelle personne motivée et impliquée dans le bureau.

18a49144-4605-4639-a704-89a1eb53505a

Roder dans une parcelle de café en période de récolte.
Enfin, notre campagne de dons porte ses fruits !
Malgré les restrictions, les producteurs ont commencé à installer des « despulpadoras », petites machines qui séparent le café de son fruit (le « noyau » de sa « cerise »), des tuyaux permettant d’organiser le lavage du café, des caisses de fermentation en bois.

 

Il leur reste la moitié du budget pour acquérir, lorsqu’ils le pourront, le cheval et le séchoir solaire, ces sujets étant également à l’ordre du jour de leur assemblée d’aujourd’hui.
Ce don est très apprécié et la proposition a été faite de poursuivre cet élan en faisant des demandes de subventions auprès des institutions péruviennes telles que l’Etat ou la région pour obtenir d’autres équipements ou les services d’un conseiller technique.
A bientôt, solidairement,
Le bureau de l’association Café Alto Puruz